User-agent: Mediapartners-Google* Disallow: Vol dans les hypermarchés par des Roumains Jugement au tribunal de grande Instance de Grenoble !
Accueil    
   Dérapent dans le département 38 juges huissiers notaires avocats    gendarmes  po- li- ciers    assermentés    Maires     Préfet      sur le reste de la France  

Grenoble - Correctionnelle - Audience publique. (Ici la taule ailleurs pour le notable le bracelet électronique ! ) ou l'anonymat
Là, ils les ont tous trouvés pour trinquer sévèrement : les complices et les receleurs, mais, quand il s'agit des copains véreux, des juges et des procureurs font preuve d'une complaisance écœurante !

Source - Claire SIRAND - Dauphiné Libéré du 22/12/04.
"... vol à l'étalage... six à vingt-quatre mois ferme pour onze prévenus roumains... et trois revendeurs...
Voreppe 13 avril 2002... un squat à Saint-Martin d'Hères...des litres de champagne...avoue 8000 € de bénéfice...
Tous...placés en détention provisoire... un an... procureur Mme Bouvier, requérait... même peine d'un an d'emprisonnement...
quatre contre les trois receleurs et commanditaires.
Le tribunal... Mme Robert-Marquois, a étagé les peines des prévenus roumains de
six à douze mois ferme. La plus lourde 24 mois..."

Mes notes de l'audience et observations.
Ce squat de Saint Martin d'Hères, au 35 av. des Glairons, est découvert sur plainte de BUISSON Jean-Marc, propriétaire.
En 1998, le même BUISSON, qui aussi propriétaire au 38 av. Romain Rolland, a organisé mon expulsion de ma maison et ma spoliation avec la complicité de l'amant de ma femme, l'ex-brigadier GIRAUD Paul Maurice.
Le même BUISSON a mis en relation mon épouse avec le notaire escroc DESCHAMPS Yves,
pour me spolier de mes biens.
Ce personnage style "Papon" avec ses relations au palais échappe aux poursuites, mais ses faux sont acceptés !

 


Abus de faiblesse : Une maison de retraite de l'Île verte, une aide soignante, un carossier de Fontaine, un chèque en blanc
rempli par un huissier ... anonymat de la presse... Etrange affaire !
Plus c'est gros moins la presse publie et enquête (!) pourquoi ? Renseignement 0613 845996
Un article de Benoit BOUY du Dauphiné Libéré - Grenoble du 31 mai 2013 (imprimez JPG ou PDF)