Accueil                  Pendant que les truands sont récompansés par la légion d'honneur, moi je suis un peu plus spolié par le même réseau pour avoir dénoncé.

Dérapages dans le département 38 juges régisseur huissiers notaires avocats  gendarmes   po- li- ci- ers   assermentés  Maires  Préfet   sur le reste de la France 

DANS CET ATICLE " PENEAU Xavier Sous-Préfet condamné ". Il n'y a rien de surprenant que les dérives se soient multipliées à Grenoble, une quasi impunité règne parmi certains notables. Un commissaire de police révoqué CWIKOWSKI Bruno condamné pour faux en écriture privée et corruption active, revend avec des complices 20.000 fichiers (en 17 mois) de la police et écope d'une condamnation symbolique (17.500€) égale à 3 % du butin encaissé (600.000 €) Pourquoi cette protection par des magistrats corrompus ? Il va bien falloir un jour que le peuple se réveille et exige la restitution totale et la redistribution de tous les biens détournés depuis des décennies. (Voir jugements condamnations 01/99 et 07/99)

Ci-dessous publié par le Canard Enchainé du 24/11/10                                                    Voir texte recopié

Un préfet qui revient de très loin

Sa nomination est passée inaperçue à quatre jours du remaniement mais, le 10 novembre en Conseil des ministres, le dénommé Xavier Peneau a été promu préfet de l'Indre. Un retour en force spectaculaire !

Jadis homme clé du système Carignon dans l'Isère, Xavier Peneau, sous-préfet d'origine, avait successivement occupé les fonctions de directeur général et de LA. ç ovfoUS coep rl

directeur de cabinet dudit Carignon au conseil général, avant de le suivre à la mairie de Grenoble. Un beau dévouement qui, en 1999, l'avait contraint à disparaître de la circulation après plusieurs condamnations, dont une à 1 an de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende pour « abus de biens sociaux » et « usage de faux ». En cause, une histoire de commission versée pour la construction d'un échangeur routier, à Grenoble, à une société qui servait de pompe à fric pour le RPR... Mieux : dans cette vieille affaire

Peneau est toujours sous le coup d'une autre condamnation, prononcée, le 30 avril 2009, par la Cour des comptes cette fois. Cette dernière exige qu'il rembourse à l'Isère, conjointement avec son vieux pote Carignon, la somme de 253 126 euros, plus 51 000 euros d'intérêts.

L'actuel président du conseil général de l'Isère, le socialiste André Vanini, a encore écrit, il y a trois semaines, au ministre

du Budget, François Baroin, pour qu'il recouvre enfin la somme. Sans réponse.

Comme l'a raconté « Le Canard » le 24 février dernier, plusieurs camarades de Peneau et Carignon s'agitent en haut lieu pour que le duo bénéficie d'une remise gracieuse de la part de

Bercy. Peneau, depuis l'époque grenobloise, a en effet renoué de solides amitiés. Sarko - par

ailleurs resté très proche de Carignon - l'a récupéré à l'Intérieur, en 2003. Puis Brice Hortefeux l'a, à son tour, chargé d'une grande mission au bureau des élections : participer au redécoupage électoral. Enfin, le 31 décembre 2009, Peneau s'est vu attribuer la Légion d'honneur.

Avant d'hériter, la semaine dernière, de la préfecture de l'Indre.

Une bonne nouvelle pour les contribuables de l'Isère : avec son nouveau salaire de préfet, sûr

que Peneau va pouvoir les rembourser !

Les autres sites détaillent cette affaire :

http://www.ades-grenoble.org/wordpress/2010/01/08/la-legion-d%E2%80%99honneur-a-m-xavier-peneau-un-exemple-pour-grenoble-et-l%E2%80%99isere/

http://family.naghel-pilon.over-blog.com/article-isere-xavier-peneau-va-t-il-rembourser-les-contribuables-iserois-le-canard-enchaine-en-doute-61633278.html