Accueil      www.memejusticepourtous.org mais aussi autres associations dérives judiciaires dans les départements : 05 , 06 , 06 , 07 , 07, 13, 17, 24 , 26 , 29 , 34 , 38 , 59, 59 , 70 , 75 , 79 , 90, Autres sites et associations

Les réseaux, les relations et les barrages illégaux en justice.
Comme moi, la présence des signes !
La seule solution : dénoncer, se grouper et agir ensemble.
C'est en France, si vous avez des RELATIONS, vous pouvez construire sans respecter vos voisins, sans respecter les règles d'urbanisme, vous pouvez même faire condamner votre voisin s'il conteste et le ruiner... C'est le pays des droits de l'homme où tout s'achète et surtout la justice. A Grenoble et ailleurs aussi

Le mur de la honte
Quand on a peu de moyens et qu'on se retrouve devant quelqu'un d'aisé qui frequente du beau monde, on a toutes les chances de perdre et de surcroit se faire spolier du peu que nous avons.

Mur dela honte
Surtout dans une procédure civile avec representation obligatoire d'un avocat.
Tous les coups bas sont permis.

Petits agriculteurs, non imposables, la cour d'appel de Nimes vient de nous condamner à verser 15000 euros plus tous les frais de justice à un citadin aisé qui n'hésite pas à calomnier, mentir et fabriquer des preuves.

Notre Délit ?
En se battant pour une cause… le patrimoine bâti en pierres d'un hameau bicentenaire qui se situe dans le Parc Naturel Régional des Monts de l'Ardeche, nous sommes devenus, aux yeux de la justice, des procéduriers acharnés...

Nos bêtes qui ont leur place dans une zone rurale, sont devenus des instruments de harcelement...

Le fait d'écouter la musique, chez soi, est devenu un crime...

Nous sommes accusés d'avoir un comportement intolérable en se défendant contre les persécutions et provocations d'un citadin aisé qui voulait transformer à son gout, une zone agricole en une zone résidentielle et touristique, en se débarrassant de tout ce qui le gêne - nous et nos bêtes...

Ayant été très mal défendus en 1e instance au TGI de Privas, nous nous sommes sacrifiés financièrement afin d'avoir une défense correcte en appel.

Imaginez notre désarroi quand nous avons reçu l'arrêt de la cour d'appel de Nîmes confirmant ce jugement, basé encore une fois, essentiellement sur le dossier adverse en occultant non seulement toutes les pièces qui lui avaient été remises en notre défense et nos demandes de preuves, mais également les arguments que notre avocat avait développé en plaidant.
Ce nouveau jugement est truffé d'erreurs et d'inexactitudes (au profit de notre adversaire bien sur)

C'est honteux et encore une belle démonstration de l'incompétence et le "je m'en foutisme" de certains juges qui ne sont même pas conscients de la détresse et les dégâts que leurs jugements pourraient infliger aux victimes de leurs erreurs...
...ou peut-être que si

Un jugement qui permettrait la spoliation de notre ferme, qui représente 20 ans de dur labeur, notre gagne pain, notre retraite et l'héritage de notre enfant.

Car si on ne trouve pas cette somme on va se retrouver dans une spirale infernale d'huissiers et saisies qui pourraient aller jusqu'à la saisie et vente aux enchères de notre ferme (au profit de ????)

Notre seul (?) recours la cassation... mais il faut "régler les causes de l'arrêt" pour qu'un pourvoi en cassation soit recevable.

Une véritable discrimination pour des petits gens sans sous.

Belle Justice !

Notre histoire ici : http://paysan07.site.voila.fr/