User-agent: Mediapartners-Google* Disallow: DESCHAMPS Yves Oh ! Plus j'ai eu la confirmation que ce notaire de st Egrèves (38) est un escroc
Retour à l'accueil  au résumé     Voir sa réponse      Deux semaines plus tard j'apprends que c'est le notaire de mon épouse !!!!
 2016 ? Un des juges mafieux enfin radié en 2016

René FORNEY, 4 chemin Montrigaud, 38 000 Grenoble
Tel : 06 13 84 59 96                                         Grenoble le samedi 27 décembre 2003

Objet : Votre lettre datée du 24/12/03                                    RA 9630 4562 6 FR

A l'attention de Monsieur DESCHAMPS Yves
NOTAIRE
, 5 av. Gal Viallet, 38120 St Egrève

Monsieur,

Je vous informe que votre désignation fait suite à un jugement obtenu par des moyens totalement illégaux tels que :

- jugé sans pièces ni conclusions en première instance parce que mon avocate Me BOTTA-AUBERT a refusé de transmettre tous mes documents.
- un retrait en espèces de 422 607,00 francs par la partie adverse juste avant l'audience d'Appel.
- le refus de mon avoué, CALAS Jean, de transmettre mes pièces décisives à la Cour !
- mon nouvel avocat, DREYFUS Denis qui adopte la même conduite que Me BOTTA
- un ex-responsable de la brigade des stups de Grenoble, MARGAILLAN Henri que j'ai surpris en train de prélever mon courrier dans ma boîte aux lettres ...

Le 6 décembre 98, expulsé de mon domicile conjugal, pseudo légalement, par la police, cela a permis à mon épouse de profiter d'un million de francs (150 000 euros) d'avoirs bancaires en plus de son salaire, ainsi que de la maison qu'elle s'est fait attribuer.
Cela a eu pour conséquences que depuis cinq ans j'ai été spolié de tous mes biens, revenus et contraint de recourir au RMI.

Comment tout cela a été possible ?

Un ex-brigadier de gendarmerie, Paul Giraud, l'amant de mon épouse,
avec ses associés et
quelques relations du mess des officiers place de Verdun à Grenoble que mon épouse fréquentait depuis 1994,
ont choisi le moment opportun pour engager un divorce et m'expulser en produisant des faux.

Sont ainsi intervenus des ripoux de la police déjà condamnés, un huissier et des relations de 30 ans de travail dans les tribunaux de Grenoble.

Vous trouverez quelques preuves de mes affirmations sur le site Internet :

http://justice.trafic.free.fr

Je pense que ces éléments, vous permettront de comprendre dans quel cadre vous allez intervenir.

Vous comprendrez que je n'en resterai pas là.
Je poursuivrai mes actions contre ces escrocs qui se partagent les recettes d'affaires judiciaires truquées. Corruption, trafics d'influences ou négligences volontaires touchent tous les étages du système judiciaire y compris des juges au pénal qui, avec les pièces en mains, ne font rien.. Je ne suis pas la seule victime et on retrouve dans des dossiers les même méthodes et personnes.

Je vous téléphonerai début janvier pour obtenir un rendez-vous pour avoir des précisions sur les formalités vous concernant.
Pour moi, comme pour toute expertise judiciaire future, ce jugement obtenu par des moyens illégaux n'aura aucune valeur légale.

Par ailleurs, je vous informe que je n'ai actuellement aucun avocat chargé de mon divorce.
En effet, Me COSTA, le dernier avocat désigné par l'aide juridictionnelle, s'est désisté en octobre dernier, 8 jours avant l'audience de mon recours en révision. J'ai trop insisté pour qu'il communique mes pièces et qu'il engage les démarches, avant la prescription, pour obtenir les loyers dus par mon épouse.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations.

Copie entre autres à M RAYSSEGUIER Christian de l'Inspection Générale des Services Judiciaires RA 7149 5237 1FR