dictature judiciaire, abus de pouvoir, bras long, détournement, spoliation, famille,destruction, vol enfant,vol de bien,complicité,corporastime,notable,notables">
Accueil      www.memejusticepourtous.org et d'autres associations signalent des dérives judiciaires dans les départements : 06 , 07 , 07, 13, 17, 24 , 26 , 29 , 34 , 38 , 59, 66, 70 , 71, 75, 75 , 75 , 79 , 90, Autres sites Autres associations

A chacun sa méthode, dans le département 75 (Paris) des justiciables contestent l'impunité lors des spoliations de biens en justice. Ici un tract sans responsable désigné est contesté par une citation en correctionnelle le 1er juin 2018 (Audience de consignation) à la requête de DUNOGUE-GAFIE mandataire assisté de Pascal Pierre GABARRINI avocat.

Une citation très contestable ?


































Le 12 mai 2018

Un avis de René FORNEY membre de memejusticepourtous.org :
Si certains mandataires ou avocats ou juges non nommés sur ce tract pensent être visés par le tract de victimes inquiètes, c'est que la presse se fait écho de faits délictuels biens réels fréquents concernant des mandataires, exemples :

http://www.trafic-justice.com/SITENE17/VEREUX/departem/13/mandataire/jillibert.htm

http://www.trafic-justice.com/asso/membre/78/meyrignac.html

http://www.trafic-justice.net/trafic-justice/SITENE17/VEREUX/departem/37/mandataire/lefevre.htm

http://www.trafic-justice.net/trafic-justice/SITENE17/VEREUX/departem/06/mandataire/lebosse.htm

http://www.leparisien.fr/faits-divers/prison-ferme-requise-contre-un-mandataire-de-justice-09-02-2003-2003804144.php ...

Les affirmations du tract, distribué devant le palais de justice de Paris en 2018, ne révèlent aucun nom de mis en cause dans les institutions. Ces affirmations ne sont que des banalités dont la presse s'est déjà fait largement l'écho. Aucuns des distributeurs de ce tract ne devraient donc être poursuivis sur la base du contenu de ce tract pour dénonciations calomnieuses.
Bien au contraire, ce sont les poursuivants qui devront être condamnés pour procédures abusives et entraves à la liberté de la presse.
Une condamnation des poursuivants s'imposerait donc pour mettre un terme à cette instrumentalisation de la justice portant atteinte aux libertés fondamentales ainsi qu'une indemnisation des victimes qui seraient citées abusivement en correctionnelle.


https://www.20minutes.fr/medias/2057319-20170426-liberte-presse-france-situation-jamais-aussi-mauvaise-depuis-2013

La France est à la 39e position du classement mondial de la liberté de la presse 2017