Accueil      Le gros profit des syndics de copropriétés n'est pas dans le rôle de syndic, c'est le pillage de l'immobilier gèré.
Une méthode est de forcer l'exécution de travaux en sachant que des copropriétaires en difficulté financière, au chômage ou avec une maigre retraite ne pourront pas payer. Quand ce milieu est géré par des truands, ils font vendre les biens au tiers de la valeur et les revendent dans l'heure à un autre marchand de biens avec une confortable plus value. Au final, 12.000 morts par suicide par année en France ! (Suite)

En 2016 les motifs du pot de vin
de 80.000€ versés aux notaires
s'éclairent
2020, avec des complictés, ORALIA cache une dette de 503,62 € gonflée à 3.500€ à un copropriétaire et utilise ce prétexte pour vendre son appartement
Imprimez les pièces jointes en PDF Trois audience en se passant du propriétaire une habitude à Grenoble    Plainte 11 août 2020

René FORNEY, 4 chemin Montrigaud, 38000 Grenoble, T : 0763 15 66 46                                   Grenoble le 20 juillet 2020

(RA 1A 184 776 9867 5 et 68 2 et 69 9 et 70 5 et ..)

Réf : Le syndic ORALIA FAURE IMMOBILIER sollicite pendant les congés d'été la complicité des copropriétaires en AG le 2 sept.2020 afin de préparer la vente de mon domicile (Et, le votre peut-être un jour prochain !) Résolutions 20, 21, 22 et 23

À Mme la directrice Coralie RODRIGUEZ, ORALIA FAURE IMMOBILIER 1 r Lesdiguières Grenoble
À M. Julien FORNEY, 8 lotissement jardin de constance 38130 Lansargues (Sirem t884211160, Siret 88421116000012, Rcs Montpellier code naf / ape 6820A -location de logement - Immatriculé 7/05/09
À Mmes et MM Chevassus et Madore au 4 ch Montrigaud, Jean Cimadomo Cataldo au 26 rue Alexandre Dumas à Grenoble, SCI Valmar Alias, ECM Dandres, Limbert, Martin, Hubert Spigariol aux adr. de copropriétaires

Mesdames et Messieurs, les copropriétaires, le Syndic et les bénéficiaires de cette corruption.

Le syndic ORALIA profite des absences des congés d'été et du Covid par souci de corruption dans nos institutions (au dos) pour demander à l'assemblée générale du 2 septembre 2020 l'aval des copropriétaires pour vendre à vil prix mon appartement en prétextant 3000 € d'arriérés de charges dont je ne suis pas responsable suite une prétendue audience dont je n'ai pas été informé et dont le jugement ne m'a jamais été présenté ni signifié.

Jusqu'en décembre 2018, le syndic (géré par Mme Nadia PROUX) savait que ce bien faisait partie de plusieurs biens immobiliers en communauté pour plus de 1,5 millions d'euros jusqu'à la validation du partage frauduleux par la juge Edwige WITTRANT VERCAIGNE en décembre 2018 (Cassation en cours). Cette juge a validé ce partage frauduleux par les actes des notaires Nicolas DESCHAMPS à Saint Egrève et Yves, son père alors qu'elle avait été informée de la corruption de ces notaires par un pot de vin de 80.000 euros (Au dos) confirmé par la lettre de l'auteure elle-même, Janine RAYMOND détaillant ses versements au notaire (Lire au dos). Ces fonds proviennent du pillage de la communauté au moment de la demande en divorce de Mme RAYMOND car elle préparait son départ anticipé en retraite à 45 ans en 1998 et jusqu'en 2016 réglait ces charges de la copropriété.

Malgré mes courriers, mes publications de cette affaire de corruption des notaires sur Internet et l'instruction en cours depuis 2010, le 4 ième juge à l'instruction n'a toujours pas placé les notaires DESCHAMPS et Bruno ESCALLIER, le notaire initial, en détention préventive en attendant leur jugement devant les assises pour crimes de faux (Certains sembleraient préférer jouer les aveugles !).

Aucun avocat ne veut m'assister car le notaire instigateur Bruno ESCALLIER avait son frère avocat dans le cabinet DUNNER. La juge WITTRANT a jugé au civil en décembre 2018 sans assistance d'avocat, ce qui est totalement illégal (Cassation en cours), ce que d'autres juges avaient fait avant elle !

La dépossession totale de mes biens et revenus locatifs par ces notaires mafieux finira par être jugée avec toutes leurs complicités et bénéficiaires ainsi que les complices par abstention volontaire . La notaire Claire BECQUET-DEVERRE (16 rue Commandant Dumas, 34130 Lansargues) qui devait valider cette dépossession à la suite de Nicolas DESCHAMPS s'est désistée dès qu'elle a eu connaissance de mes informations le 25 juin 2018 alors Nicolas DESCHAMPS a repris l'affaire depuis son étude.

www.trafic-justice.com/SITENE18/NOTAIRES/becquet-deverre.htm

Mes biens volés par corruption ont été remis à Julien FORNEY qui en devient de fait le receleur.

Je mets en copie la CAF et sollicite son entremise pour savoir comment je peux obtenir une assistance et une aide pour cet arriéré de charges de copropriété.

Je demande que me soient communiqués ces jugements et copies des recommandés des prétendues communications et convocations aux audiences par l'huissier MEZZAGRANI, il est le successeur de Christian ROBERT dont une inscription en faux publique est à l'origine de toute cette affaire de spoliation. Ces « hommes de loi » cherchent à venger leur confrère René ESPENON condamné, il détournait les fonds des recouvrements grâce à des ripoux dénoncés sur : www.victime-ripou.com

Voilà la raison pour laquelle le syndic ORALIA demande votre aval dans cette spoliation.
Je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, mes respectueuses salutations.

Pièces jointes : Résolutions 20, 21, 22 et 23 du syndic Oralia Faure immobilier (+ Refus des avocats)
- Au dos en résumé : Le Pot de vin de 80.000€ ignoré par la justice et la lettre des versements de Mme RAYMOND
- Extrait de l'instruction pénale contre les faux des notaires 18/05/15 et commission rogatoire du 24/07/18
- Attestation de RSA de juin 2020, deux articles sur le vol des fichiers de la police et sur l'huissier René ESPENON
Pour info : Lettre rendue publique est transmise aux locataires et au Procureur de la République.

Pour ne pas pousuivre les notaires mafieux les 4 juges d'instruction sucessifs ont tainent de pieds 10 ans en concertation avec des ripoux de Grenoble : André SCHMIT, Gaëlle BARDOSSE, Céline LAVIGNE désistée en avril 2019... ! .... Mme BARDOSSE juge récidive en 2021 La présidente du TGI Edwige WITTRANT VERCAIGNE... lourdement impliquées dans cette corruption en réseau refuse le dépaysement !