Accueil   Contre moi, Luc FONTAINE, un juge truand intrumentalise les institutions
pour couvrir l'affairisme mafieux d'élus à Grenoble et Lyon et au CSM

   La presse sur l'OTS (Ordre du Temple Solaire)       Autre site : http://www.ots-proces.org/fr/ots_historique.php
Privas 29 mars 2012 à 16 h : le procureur et les juges locaux vont-il se rendre complice du juge mafieux et de ses dissimulations de crimes ?
 
Si un tribunal international réexaminait cette affaire le juge FONTAINE passerait de longues années en prison

FORNEY René
4 chemin Montrigaud, 38000 Grenoble. Tel : 06 13 84 59 96                      Grenoble, le 2 mars 2007
                                               
                                                                            RA 62 114 425 3FR

Objet : Plainte concernant 76 assassinats

A Monsieur le Président de la Cour Pénale Internationale
CPI - Cour pénale internationale
Maanweg, 174
2516 AB La Haye
Les Pays-Bas

Monsieur,

Je demande à la Cour Pénale Internationale de poursuivre M FONTAINE Luc pour complicité de crime contre l’Humanité.

Citoyen français, comme les partie civiles dans cette affaire dite de l’OTS (Ordre du Temple Solaire), je suis scandalisé que certains responsables politiques au cœur de nos institutions puissent commanditer de pareils crimes, et, pouvoir contrôler la justice et les médias pour que la vérité soit présentée au peuple sous un aspect totalement faux.

Seul l’examen de l’affaire par une commission indépendante de la France et de la Suisse peut démontrer que ce juge a utilisé sa fonction pour des intérêts occultes visant à protéger des réseaux mafieux auteurs de meurtres dont 16 personnes en 1995 dans le Vercors près de Grenoble et davantage en Suisse et au Canada.

Dans ce dossier, instruit par Luc FONTAINE et jugé en appel à Grenoble le 20 décembre 2006, je suis choqué par le zèle surprenant de ce magistrat pour faire valider par deux experts « fantoches » une thèse de crémation absurde.
Ce constat n’a échappé à aucune des personnes présentes aux audiences d’appel dont moi-même (ingénieur en métallurgie connaissant bien les effets thermiques) ni davantage à l’expert compétent et expérimenté présenté par les parties civiles.
Ces meurtres visant à éliminer des témoins de trafics d’argent sale sont probablement commandités par certains hauts responsables politiques de l’État français.
Comment ce juge a t-il pu gober pareilles âneries venant d’un expert, si ce n’est de l’avoir lui-même choisi avec le but de faire valider à tous prix la thèse d’un suicide collectif de ces 16 personnes ?
Pourquoi, ce juge, a-t-il ignoré le volet financier de ce dossier ?
Son obstruction pour ces 16 assassinats ne visait-elle pas à éviter que la lumière soit faite sur les autres assassinats en Suisse et au Canada ?

Je demande donc à la Cour Pénale Internationale de rejuger cette affaire et rechercher les commanditaires derrière le magistrat instructeur M FONTAINE.
J’attire votre attention sur les risques que fait peser sur notre démocratie l’impunité de pareils crimes.

Je vais inviter les personnes présentes aux audiences d’appel ainsi que les parties civiles à appuyer ma demande dont : MM VUARNET Alain, COTTEN Christian, BOISSET Yves…

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, mes sincères salutations.

Pièces jointes :
- Copie de ma carte d’identité