Accueil   Nombre des francs-maçons en France   25.000 frères à Grenoble ! Mafia des élus ! Je prouve

La franc-maçonnerie a transformé l'Etat français en République bananière. Leurs méthodes : la persuasion, la corruption, la captation des emplois et des fonds publics, l'utilisation de truands, l'affairisme, les mafias, les spoliations immobilières, le racket sur les travaux publics, le contrôle des institutions comme la justice, la police, les mairies...
Notre démocratie confisquée par des réseaux mafieux ? Dénonciation autre !
L'occulte pilote les décisions de l'Etat pour préparer une société soumise à leurs besoins ! !

 

Confimation et révélation 2012 suite de l'express blog 2011 -

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/files/2011/08/bandeau-la-lumiere1.png
Source : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/02/01/francois-stifani-en-conflit-dinterets-laffaire-duret/

François Stifani en conflit d'intérêts ? L'affaire Duret

LE   1 FÉVRIER 2012 8H03  |  PAR   FRANÇOIS KOCH

Dans son édition de ce jour, L'Express révèle l'affaire Duret. Il s'agit d'un bataille entre deux familles d'actionnaires, les Deiber et les Duret, au sein d'une société propriétaire d'une résidence hôtelière à Mougins (06). Les Deiber ont pour avocat la SCP Stifani-Fenoud, autrement dit Christiane Fenoud associée de François Stifani… par ailleurs Grand Maître de la GLNF. Le cœur de cette affaire, c'est que le cabinet Stifani-Fenoud est parvenu à faire désigner par le Tribunal de commerce de Cannes comme administrateur judiciaire , afin d'apaiser les tensions entre les parties, Michel Gillibert. Or ce dernier a été   initié à la Loge Le Verbe   (n°711), à l'Orient de Juan-les-Pins, avec   pour parrain François Stifani   lui-même.

Le conflit d'intérêts apparaît flagrant. Mais Michel Gillibert soutient avoir exercé son mandat d'administrateur judiciaire en toute indépendance. Ce que conteste la famille Duret. Elle lui reproche d'avoir laissé les Deiber, majoritaires dans la société, élire   un nouveau gérant …   lui aussi initié à la Loge Le Verbe avec pour parrain François Stifani . Gillibert soutient qu'il ne pouvait se rendre à l'AG, étant opéré à l'épaule.

Agacé de voir leur affaire trustée par deux frères d'une même loge GLNF, dont le parrain est l'associé de l'avocat de leurs adversaires,   la famille Duret porte plainte   cette semaine avec constitution de partie civile au Tribunal de Grande Instance de Grasse pour corruption, faux et usage de faux et abus de confiance. Une plainte contre Michel Gillibert, qui a quitté la GLNF en 2011, la SCP Stifani-Fenoud, Anne-Marie Deiber et le gérant initié.

 

Source : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/ Extrait du blog de l'express

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/files/2011/08/bandeau-la-lumiere1.png

GLNF : Monique Legrand : « Je prépare une sortie de crise définitive »

LE   12 JUILLET 2012 18H21   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/07/LEGRAND-Monique.jpg

Me Monique Legrand, administrateur provisoire de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) vient de communiquer aux membres de l'obédience : «  Je prépare une sortie de crise définitive « … en en réservant l'annonce, le 20 juillet, aux Grands Maîtres Provinciaux réunis par   François Stifani   à Nice.

VOIR ICI le communiqué de   LEGRAND 12.07.2012

Plus percutante encore, Me Legrand diffuse la demande d'ordonnance au magistrat du TGI de Paris Patrice Kurz… et l'ordonnance elle-même : elle prolonge la mission de Me Legrand de six mois (15 août 2012 – 15 février 2013) avec la demande explicite de «  mettre en œuvre un nouveau processus complet  » de   « désignation d'un nouveau Grand Maître « … et souligne que la mission de Me Legrand ne se termine qu'à compter de l'installation du nouveau Grand Maître (ce qui contredit bien l'attendu d'un arrêt de la Cour d'appel publié récemment ici et vis-à-vis duquel Me Legrand envisage de se pourvoir en cassation). Ce document de ONZE PAGES offre un résumé intéressant de la crise depuis la nomination de Maître Legrand… vue par elle.

VOIR ICI LA DEMANDE D'ORDONNANCE :   LEGRAND KURZ 28.06.2012

GLDF-GODF-GLNF : Guglielmi réplique au blogueur Jean-Laurent

LE   10 JUILLET 2012 12H44   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

La polémique bat son plein   depuis un mois que le chantier de la recomposition du Paysage Maçonnique Français se fait à ciel ouvert, sur les ruines futures de la GLNF (dont la mort n'est pourtant pas du tout programmée). La GLDF (3e obédience française) est entrée officiellement en négociation pour obtenir la « précieuse » reconnaissance des Grandes Loges dites régulières dans le monde.   Le Blogueur Jean-Laurent Turlet , habituellement placide, a très vivement réagit au   Communiqué de presse du GODF , se demandant quelle mouche a piqué le Grand Maître   Guy Arcizet .

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/07/Guglielmi.jpeg La réplique la plus vive vient de   Philippe Guglielmi (qui fut Grand Maître du GODF de 1997 à 1999), qui aime diffuser ses analyses au sein de l'obédience, avec une plume très fraternelle et parfois vipérine. Dans un courrier daté du 9 juillet, il lance ainsi à son très cher frère Jean-Laurent : «  Tu m'expliqueras alors comment un républicain peut accepter   le magistère du Duc de Kent   (actuel Grand Maitre de la GLUA et cousin germain de la reine de Grande Bretagne)   sur la pensée maçonnique devenue monolithique   ?

Car pensée monolithique il y aura,   avec l'obligation de la croyance en dieu . Et là pas de tergiversations sur un GADLU qui serait un concept libre de son contenu. La GLUA impose de croire en dieu, celui de l'évangile dans sa réécriture calviniste et luthérienne c'est-à-dire dans l'Église protestante. Quant aux frères catholiques romains, musulmans, bouddhistes et autres croyants ils n'auront pas droit au chapitre et donc encore moins celui des hauts grades !   Voilà la réalité du problème posé, à vous et non au GODF qui ne peut que se féliciter d'être un espace initiatique dans lequel on ne saurait imposer aucune croyance . « 

VOIR ICI LE TEXTE COMPLET de   GUGLIELMI Mon Très Cher Frère

Le débat se poursuit également entre   Jean-Laurent Turlet   ( post du 8 juillet ) et   Gérard Contremoulin   ( post du 9 juillet ), ancien membre du Conseil de l'Ordre du GODF.

Bouleversement du PMF (Paysage Maçonnique Français) ?

LE   8 JUILLET 2012 0H06   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

Depuis   la Déclaration de Bâle   de cinq Grandes Loges d'Europe (10 juin) et   la réponse positive de la Grande Loge   de France (GLDF) en Convent (15 juin), une onde de choc s'est produite, amplifiée par les déboires de la Grande Loge Nationale Française (GLNF). On imaginait une longue négociation entre les 5 GL européennes et la seule GLDF, et, en fait, ce sont plusieurs obédiences françaises qui espèrent tirer profit de la crise interminable de la GLNF pour obtenir la reconnaissance de la Grande Loge unie d'Angleterre (GLUA), l'équivalent du Vatican chez les catholiques.

Comme l'a révélé   le Myosotis Dauphiné Savoie , une Fédération Maçonnique Française de Tradition (FMFT) serait en gestation, probablement depuis un an environ. Les futurs associés seraient, dixit le blog, la GLDF (34 000 frères) et la Grande Loge Traditionnelle Symbolique Opéra (4 000 frères) (1). Et plus récemment   la GL-AMF   (8 500 frères), composée de dissidents de la GLNF.

 

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/07/Alain-JUILLET-300x252.jpg Interrogé le 7 juillet,   Alain Juillet , le Grand Maître de la GL-AMF confirme l'existence de discussions préparatoires à la constitution d'une telle Fédération ayant la vocation d'être adoubée par Londres.   «  Je suis certain que cela aboutira, même si je ne sais pas quand. J'ai cette conviction, car je ne crois pas que les cinq Grandes Loges européennes aient pu lancer une telle initiative sans avoir le feu vert de la GLUA. Si ce projet de Fédération va jusqu'au bout, le « Royaume » Maçonnique de France en sera bouleversé. « 

On sent bien les prémisses d'une future secousse tellurique. De manière très inhabituelle, le Grand Orient de France (GODF) a publié un communiqué de presse sur la GLDF, ce qui laisse penser que la première obédience française (50 000 frères et soeurs) redouterait la recomposition en cours. La crise de la GLNF, qui était dotée d'une insolente progression de ses effectifs jusqu'en 2009, réjouissait le GODF, car il craignait de se faire griller la 1ère place sur le pudium. La GLNF ne peut désormais plus y prétendre avant longtemps. En revanche, la future FMFT, si elle voyait le jour, serait vite menaçante (aujourd'hui près de 47 000 frères, la barre des 50 000 frères pourrait vite être dépassée).   VOIR ICI LE COMMUNIQUE DU   GODF Declaration+29+06+12

La tension GODF-GLDF est palpable en lisant le   Bloc-Notes de Jean-Laurent   ( Guy Arcizet en donneur de leçons contre la GLDF ) qui commence par : «  Quelle mouche a donc piqué   Guy Arcizet , le Grand-Maître du   Grand Orient de France   ?  » Et l'analyse de Gérard Contremoulin (GODF) sur son Blog La Voute Étoilée .

(1)   Le Myosotis Dauphiné Savoie   cite aussi la   Loge Nationale Française   (350 frères), mais   j'ai reçu un démenti de Robert GUINOT   : «  En tant que Président du Conseil National de la Loge Nationale Française je tiens à apporter un démenti formel et catégorique sur de quelconques contacts ou rencontres, officielles ou pas, qui se seraient déroulés entre la Loge Nationale Française et des Obédiences aussi respectables qu'elles soient par ailleurs. « 

GLNF : Monique Legrand jusqu'à l'installation d'un Grand Maître

LE   6 JUILLET 2012 16H33   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

La Grande Loge Nationale Française est placée sous administration judiciaire depuis un an et demi… et ce n'est pas fini. Le Juge Patrice Kurz vient de rendre une ordonnance où il décide de   prolonger la mission de Me Monique Legrand, es qualité d'administrateur provisoire, de six mois soit jusqu'au 15 février 2013.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/07/LEGRAND-Monique.jpg Dans sa décision, le juge du Tribunal de Grande Instance de Paris précise que   la mission de Me Legrand doit se poursuivre jusqu'à l'installation d'un nouveau Grand Maître , sous entendu jusqu'à ce qu'un candidat désigné par le Souverain Grand Comité soit ratifié par les délégués des ateliers et installé en Tenue de Grande Loge.
Voilà qui est clair et net. Et qui tempère la singulière victoire judiciaire obtenue le 21 juin de la Cour d'appel de Paris. Comme   je l'expliquais dans un post   dès le lendemain, les attendus de cet arrêt sont étonnants, puisque les magistrats ont semblé dire que la ratification ne servait à rien, et que seul le Souverain Grand Comité avait un rôle dans le choix du Grand Maître. Ce qui semble pour le moins contraire à la lettre des statuts de la GLNF.   VOIR ICI L'ARRÊT COMPLET de la COUR d'APPEL : CA Paris 21.06

La contradiction est flagrante.   Entre les décisions du TGI et celles de la Cour d'appel. Si ce n'est que la Cour d'appel n'a jamais tranché au fond. Surtout sur la procédure principale, engagée naguère par les opposants de FMR : les plaidoiries ont été faites le 5 avril 2011 (vous lisez bien 2011) et l'arrêt n'est toujours pas rendu. Ce qui ressemble fort à un déni de justice.

Pendant ces mésaventures judiciaires, la vie continue à la GLNF . C'est-à-dire un turn over de dignitaires décidé par François Stifani, qui tient toujours les commandes de la Maison de Pisan. Le poste de Grand Secrétaire se confirme être éjectable :   Bertrand Heyraud   est remplacé par Daniel Denis. Et le Grand Maître Provincial   Jacques Cambon   a été débarqué après   son courriel en forme de crime de lèse majesté .

Quant à la GLAMF , l'obédience des dissidents autour d' Alain Juillet   et de   Dominique Moreau , elle continue d'afficher une progression insolente de ses effectifs : aujourd'hui,   8 417 frères dans 430 loges .

Affaire de la Loge Archipé du DH (suite)

LE   4 JUILLET 2012 19H14   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

Le 20 juin, j'ai exposé   la sombre histoire de la Loge Archipé   de la Fédération Française du Droit Humain (FFDH).   Trois événements se sont produits   depuis, notamment la démission de la sœur au cœur de ce qu'elle appelle elle-même une «  histoire de fous  » et une proposition de suspension provisoire de l'atelier.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/DH-300x172.gif1.   Le 21 juin, le Conseil National (CN) a décidé la suspension les élections des officiers   de la Respectable Loge Archipé… dans l'attente d'une décision du Bureau du CN le 30 juin.

2.   Le 29 juin, la sœur Marie-Paule Mancini-Neri adresse un courrier lu en tenue le jour-même : «  Vénérable Maître, Je vous laisse le soin d'informer les frères et le sœurs d'Archipé de ma démission d'Archipé à compter de ce jour. Fraternellement. « 

Le même jour, 13 frères et sœurs d'Archipé adressent une lettre de protestation au Président de la FFDH Jacques Samouélian. Ils «  se sentent personnellement salis dans leur morale maçonnique  » et dénoncent «  une calomnie envers les plus hautes instances de notre ordre et une attaque en règle contre notre loge « , «  vécue comme une agression morale « .   VOIR ICI LE TEXTE COMPLET :   Archipé lettre de treize ff & ss. 29.06.2012

3.   Le 30 juin,   le Bureau du CN décide proposer la «  SUSPENSION PROVISOIRE de l'ATELIER  »   lors de la réunion plénière du CN, le 18 août prochain. Il en a informé la Véné de la Loge par un courrier en date du 3 juillet en justifiant sa décision par «  la déstabilisation de l'atelier  » et les «  souffrances exprimées par bon nombre d'entre vous « .

La démission de Marie-Paul Mancini-Neri - singulièrement décidée le 29 juin alors que l'intéressée la refusait depuis le début du mois de novembre dernier au représentant du CN Michel Meley, Grand Orateur, et dont a pris acte le Bureau du CN - a-t-elle apaisé les esprits ?

Murat refuse l'invitation de Stifani

LE   2 JUILLET 2012 15H39   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

Dans une lettre aux frères de la GLNF, le Grand Maître sortant (et candidat à sa succession non ratifié par plus de 60 % des délégués à l'AG du 23 juin 2012)   François Stifani   propose une rencontre à ses deux principaux concurrents lors de l'élection du 30 mars 2012   Jean Murat   et   Jean-Pierre Servel.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/07/MURAT.jpg
François Stifani s'adresse en ces termes à Murat et Servel : «  Je les convie fraternellement tous les deux à un entretien sur l'avenir que nous souhaitons donner aux réformes institutionnelles auxquelles il nous faut procéder rapidement pour prendre en compte les attentes exprimées par le scrutin du 23 juin et sauver ainsi l'essentiel de ce que nous sommes « . Sollicité par mes soins,   Jean Murat   vient de me confier : «  Je refuse catégoriquement de rencontrer François Stifani. A deux reprises, en 2011 et juste après le vote du 30 mars 2012, il a refusé un RDV que je lui demandais. Plutôt que d'échanger avec lui, ce dont je me passe volontiers, je préfère demander sa destitution. Par ailleurs, mon avocat, Maître Léon Lef Forster a déposé une assignation afin que toutes les modifications dans la composition du Souverain Grand Comité intervenues après janvier 2011, mois où Stifani a démissionné de son poste de Président de la GLNF, soient annulées. « 

VOIR ICI LA LETTRE DE FRANCOIS STIFANI :   Lettre du Grand Maître 02.07.2012

Souvent, celui qui sollicite une rencontre se trouve en situation de faiblesse. Est-ce le cas pour François Stifani ? Si Murat et Servel acceptaient l'invitation, Stifani y trouverait-il le bénéfice d'une certaine reconnaissance qui lui ferait de plus en plus défaut ?

Stifani : « J'y suis, j'y reste. » (bis repetita)

LE   28 JUIN 2012 19H12   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le Grand Orateur Jean-Michel Baloup déclare que le mandat du Grand Maître François Stifani «  expire en décembre 2012 « … et que «  ses fonctions ne cesseront que lorsqu'un successeur sera régulièrement désigné et installé à sa place « .

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/communiqu%C3%A9-du-Grand-Orateur-28-06-12-212x300.jpgC'est clair, pour François Stifani, le fait qu'à l'AG du 23 juin 6 délégués sur 10 se soient prononcés contre sa ratification comme candidat désigné à sa succession ne le conduit pas du tout à démissionner, contrairement à ce que semble demander l'Assistant GM Jacques Cambon (voir   le Myosotis Dauphiné Savoie ).

Que peut-il se passer dans les semaines et mois à venir ?

Première hypothèse.   Me Monique Legrand pourrait demander la   prolongation de sa mission , qui se termine le 15 août. Si elle l'obtient, elle cherchera certainement à réunir à nouveau un Souverain Grand Comité Comité (septembre ? octobre ?) pour qu'il désigne un nouveau candidat à la Grande Maîtrise.

Seconde hypothèse.   François Stifani   devrait faire appel de la décision du TGI de Paris du 19 juin qui rejette sa demande de faire juger que la mission de Me Legrand s'est terminée le 30 mars. Peut-il obtenir gain de cause ?   Possible si on lit les attendus de l' arrêt de la Cour d'appel du 21 juin . Pas sûr, car ce ne seront pas nécessairement les mêmes magistrats ; aussi car les juges devront prendre en compte à la fois le refus de l'AG du 23 juin de ratifier le candidat Grand Maître (ce qui confirme ce que disait le TGI : ce n'est pas une simple formalité) et l'éventuelle prolongation de la mission de Me Legrand.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/fouquets001-300x225.jpgComme je l'écris régulièrement : sauf surprise, cette crise judiciaro-maçonnique de la GLNF devrait durer encore longtemps, car tous les acteurs de l'obédience le veulent (par leurs actions ou leurs inactions) et que les statuts de la GLNF et la justice les y aident.

Pendant la crise, certains acteurs peuvent prendre du bon temps.   Hier soir, me raconte-t-on, François Stifani a réuni à dîner au   Fouquets , tout un symbole, des dignitaires franciliens notamment, surtout des Grands Maîtres Provinciaux, afin de leur confier ses projets d'avenir… c'est-à-dire pour son futur second mandat de Grand Maître. Ce seraient réunis dans ce resto chic où Sarkozy fêta sa victoire : Henry SIDERY (directeur administratif et financier), Daniel JACQUET (assistant GM), Christian MAHOUT (GMP Lutèce), Denis MARTIAL (GMP Grande Couronne), Emmanuel STENE (GMP Neuilly-Bineau), Thibaut CAYLA (GMP Paris-Pisan), Paul CUDJOE (GMP Rouvray), Germain GAUTHIER (GMP Bourgogne-franche-Comté)…

La GLDF profite de la crise de la GLNF

LE   27 JUIN 2012 0H10   |   PAR FRANÇOIS KOCH

Il y a un net tournant à   la Grande Loge de France (GLDF) , troisième obédience française avec 34 000 frères revendiqués (au lieu de 30 000 il y a un an et demi).   La déclaration de Bâle du 10 juin   a décomplexé les dignitaires de   la GLDF . Comme s'ils attendaient ce signal pour marquer des points face à une GLNF de plus en plus en difficultés, ébranlée, paralysée par une crise de plus de 2 ans et demi. Lors d'une conférence de presse en janvier 2011 , le GM de la GLDF de l'époque, Alain -Noël Dubart, s'était déjà fait remarquer en ayant les propos les plus vipérins sur la GLNF. La joie des dirigeants de la GLDF est aussi officielle que visible.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/Grande-Loge-de-France-300x225.jpg
Le 10 juin, les Grandes Loges Régulières d'Autriche , de   Belgique, d'Allemagne,   du Luxembourg   et de Suisse ont à la fois rompu leurs relations avec la GLNF et proposé un négociation avec la GLDF. Cette dernière l'a acceptée quasi immédiatement. Le 13 juin, dans une déclaration, le Conseil Fédéral mandate son Grand Maître pour «  poursuivre les échanges commencés et aboutir au rétablissement des liens historiques «.

VOIR ICI LA   Déclaration GLdF 13.06.2012

Cette déclaration a été approuvée, à une large majorité, par le Convent  de la GLDF du 15 juin. Celui où a été élu   le nouveau Grand Maître, Marc Henry , avec les voix de 6 députés sur 10.

TROIS QUESTIONS AU NOUVEAU GRAND MAÎTRE MARC HENRY

Quel est l'objectif de cette négociation avec les 5 GL ?

C'est un moment vraiment historique. Nous avons du temps pour parvenir à notre objectif : une reconnaissance mutuelle entre les cinq Grandes Loges et la GLDF.

Que pensez-vous des deux conditions posées par les 5 GL ? Cela va-t-il modifier vos relations avec les autres obédiences françaises ?

La première condition sur l'indépendance de la GLDF sera vite évacuée au début des négociations : elle témoigne d'une information insuffisante sur ce qu'est devenu notre Fédération en 1904. Quant à l'exigence de rupture avec les obédiences irrégulières , il faudra s'entendre sur ce qu'est l'irrégularité et surtout sur la nécessité de ruptures. Avec les autres obédiences, il n'y a pas d'accords de reconnaissance, tout juste y a-t-il des accords d'échange de fichiers de frères radiés. Quant aux inter-visites, nous recevons des frères, mais jamais de sœurs. Le fait que des loges du GODF soient devenues mixtes n'y changera rien. Nous sommes une obédience masculine.

Comment se passe l'accueil des frères de la GLNF qui frappent à la porte de vos temples ?

Notre progression est tranquille, nous ne cherchons pas à faire du chiffre. Quelques centaines, peut-être plus, de frères de la GLNF nous ont rejoints. Ceux qui ne sont pas du REAA [Rite Écossais Ancien et Accepté]*, ce qui ne concerne pas la majorité des demandes, sont hébergés chez nous, dans le cadre d'un droit d'asile prévu pour trois années.

(*) La GLDF ne pratique qu'un seul rite, le REAA.

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/Grande-Loge-de-France-2-300x198.jpgQUI EST MARC HENRY, le nouveau GM de la GLDF ?

Retraité de 66 ans, il est initié à la GLDF, loge Memphis France, depuis 1976. Cette loge a été créée par deux frères de la loge New Memphis du Caire, qui ont fuit l'Egypte du Colonel Nasser pour des raisons politiques. Marc Henry a été élu 3 fois au Conseil Fédéral pour trois années : en 2004, en 2008 et en 2012.

Si Marc Henry a commencé des études de droit à Paris-2-Assas avec l'ambition de devenir avocat, il y a renoncé au bout de deux années (sans diplôme) pour devenir   danseur pendant dix années . Au cours des années 1980, il a été   journaliste   à Radio Tour Eiffel puis dans une agence de presse pour radios locales privées. En 1995, il a repris des études supérieures afin d'acquérir un DESS de   psychologie . Il a travaillé dans un hôpital de jour pendant plus d'un an. Il a fini sa carrière comme comme   responsable formation   d'une filiale de France-Télévision. Il a présenté pendant sept ans les émissions maçonniques de la GLDF sur France-Culture.

François Stifani : début de prise de conscience

LE   25 JUIN 2012 17H02   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

Après le vote du 23 juin, où plus de 60% des 1708 délégués à l'AG de la GLNF ont voté contre la ratification de la candidature de François Stifani au poste de Grand Maître, l'intéressé semble commencer à prendre conscience de la situation de blocage dans laquelle se trouve son obédience.

 

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/STIFANI-Collier-300x173.jpg

Dans une lettre envoyée aujourd'hui aux membres du Grand Conseil et aux Grands Maîtres Provinciaux, François Stifani affirme que le vote du 23 juin «  rompt avec une tradition séculaire « , «  sans considérations  pour l'aspect hiérarchique et pyramidal qui a prévalu pendant 99 ans « . Il reconnaît donc ne pas avoir été « obéi ».

Le toujours Grand Maître va encore plus loin en laissant entendre que ce vote est la conséquence de la croissance de l'obédience… GLNF qui se trouve donc projetée «  dans un régime associatif démocratique « , un changement qu'il juge «  irréversible « . Et c'est bien la première fois que le Grand Maître semble admettre que la démocratie va devoir pénétrer dans la GLNF… même si l'on sent bien que ce n'était pas du tout son souhait. Et ce n'est pas rien, car la démocratie est un système qui lui fait horreur pour une obédience.

Mais ce début de prise de conscience est-il sincère ? «  Je m'attacherai à tirer toutes les conséquences « , écrit-il aussi. Mais on ne sait pas encore du tout de quelle manière.

Il parait clair, malgré le vote du 23 juin, qu'il entend demeurer Grand Maître. Même s'il parle de «  la future désignation du nouveau Grand Maître « , il ne précise ni quand, ni comment… et encore moins s'il sera à nouveau candidat.

Entonnement, il ne parle pas du tout de l'administratrice provisoire de la GLNF   Monique Legrand , chargée par le TGI de rester en fonction jusqu'à l'installation du nouveau Grand Maître.

VOIR ICI LA LETTRE DE   FS au GC & aux GMP 25.06.2012l

Bartolone jouit d'un coup de pouce fraternel

LE   25 JUIN 2012 12H49   |   PAR   FRANÇOIS KOCH

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2012/06/BARTOLONE-199x300.jpg

Le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone, qui ne serait pas franc-maçon lui-même, a pourtant bénéficié d'un petit coup de pouce fraternel afin d'accéder au Perchoir de l'Assemblée Nationale, le 21 juin dernier. Des socialistes du 9-3, membres du GODF, ont identifié 27 députés francs-maçons, pour la plupart également en loge au Grand Orient. Parmi ces 27 députés, 21 ont été contactés et 14 d'entre eux ont promis de voter pour le fabiusien Claude Bartolone.
Cerise sur le gâteau, ces frères pro-Bartolone ont aussi contacté 4 députés francs-maçons de droite afin de les convaincre de voter pour Bartolone lors du vote de toute l'Assemblée, le 26 juin.

Pourquoi une telle aide maçonnique pour le député Bartolone ? Le fait que la Fédération du PS de Seine-Saint-Denis soit dirigée par l'ancien Grand Maître du GODF Philippe Guglielmi ne doit pas être une simple coïncidence.