Accueil Combien de familles ces avocates ont fini de détruire avec des faux et manipulations ?
Cette page montre qu'il est urgent de sortir les affaires familiales de l'affairisme mafieux des tribunaux et des mains des avocats véritables "pousse aux crimes" dans les familles.

Les conséquences désastreuses de l'expulsion du père suite aux décisions du 17/11/98 du Juge aux Affaires Familiales Mme DUBOIS de Grenoble (Sur les bases de l'entente mafieuse entre mon avocate BESSON-MOLLARD Laurence et POLI-CABANES Catherine.
Elle décide de la résidence de l'enfant Julien chez la mère avec seulement 2,5 jours par mois chez le père.
La mère a demandé la garde, uniquement pour obtenir la maison, sur les conseils de son avocate qui s'entend avec mes avocats pour qu'il bloquent mes preuves des malversations.
 

Ce document montre comment Julien est passé des 3 premiers de sa classe aux 3 dernières places en 2 mois par le fric à gogo de la mère (volé au père) sans soutien scolaire du père expulsé !
C'est le superbe travail de Besson-Mollard / Poli-cabanes et une mère Janine Fernande RAYMOND sous influence mafieuse par ses contacts avec des élus à l'urbanisme

(Repêché au BAC avec 8,5 de moyenne suite à mon intervention auprès de ses enseignants)



Ci-dessous l'évolution de l'association "Femmes chefs de famille" modifiée en " Syndicat des Familles Monoparentes de l'Isère - SFMI "







S.F.M.I Grenoble


Déplacement du siège social de cette association antenne d'avocates femmes du "53 rue abbé Grégoire" à la maison des associations 2 rue berthe de Boissieux, utilisant ainsi des locaux publics pour rabattre les clients vers les cabinets d'avocats qui demande plus de 2000 euros à certaines personnes envoyées alors qu'elles sollicitaient l'aide juridictionnelle !
Les témoignages de tous les Pères "plantés" sont les biens venus pour compléter notre dossier sur cette association.