Accueil   (Tentative sept. 2011 attaque des publications)  Rétorsions citation 30/05/11  Cassation acceptée

Les maillons d'une affaire de grand banditisme dans la police et la justice (OUI, le monde à l'envers) avec les preuves, avocats, avoués, juges falsifient les procédures !
Lors des 10 minutes de mon exposé autorisées, la juge lyonnaise Mme CHIFFLET Martie-Noëlle me coupe sans arrêt la parole. Visiblement, l'affaire était déjà jugée en coulisse et laissait peu de doute sur le jugement honteux rendu
2013 toujours pas jugée

Appel 14 mai 2012

René FORNEY
4 chemin Montrigaud
38000 Grenoble
Tél : 06 13 84 59 96
reneforney@hotmail.fr

Grenoble, le mardi 1 er décembre 2009
RA…1A 037 209 8844 3…  

Vos réf : 0812134
FORNEY contre
BESSON-MOLLARD Laurence

À Maître RAHON Alain
Avoué près la Cour d'Appel de Lyon
76 rue Président Edouard Herriot
69002 LYON

Maître,

Par votre courrier du 8 octobre dernier,
vous m'avez informé en ces termes :

« Je vous indique que votre affaire appelée ce jour à la mise en état a fait l'objet comme prévu de la Clôture .
Je vous prie de noter que l'audience de plaidoiries est fixée au 2 mars 2010 à 9h00 devant le 8 ème Chambre, 153 cours Lafayette. »

Je ne sais donc pas par quel nouveau "passe droit"  Me BESSON-MOLLARD que je mets en cause pour ses malversations peut communiquer une pièce deux mois après la clôture puisque cette clôture était censée l'interdire !

Par votre courrier du 27 novembre 2009,
vous m'écrivez en effet :

«Je vous prie de trouver sous ce pli un nouveau bordereau de communication de pièces numéros 2 faisant ressortir le dépôt d'une pièce nouvelle (n° 25) par l'adversaire à savoir… »

Il y a des contradictions dans vos deux courriers successifs pour cette procédure qui m'échappent. Je vous remercie donc de m'apporter des précisions sur votre courrier du 8 octobre 2009 qui ne semble pas correspondre à la procédure en cours.
Il y a deux mois, vous m'écrivez que la clôture est prononcée, je ne comprends donc pas que Me Jean-Christophe BESSY avocat et avoué de Me BESSON puisse passer outre !

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Maître, mes respectueuses salutations.