Accueil    Sollicités : Me DATI Rachida et le C.S.M.

Ci-dessous, pourquoi, dénoncer au public un juge corrompu ? C'est le même devoir de désobéissance civile qu'en 1789 et en 1940 contre le régime de Vichy.
A ce jour, les précédents Gardes des sceaux n'ont pris aucune mesure pour mettre un terme à ces dérives.
(Impression WORD)
L'avoué M POUGNAND Hervé Jean Bertrand a bloqué la précédente procédure en appel.

René FORNEY                         page - 1 / 2 -                       Grenoble le samedi 24 novembre 2007
www.trafic-justice.com Tel : 06 13 84 59 96

A l'attention de Madame GIMENO Véronique ,
Juge aux affaires familiales,
Tribunal de Grande Instance de Grenoble, place Firmin GAUTIER, 38 000 Grenoble

Lettre publique RA 1A 010 231 0645 8
Objet : Votre jugement du 6/11/07
(Audience du 23/10/07) RG. 07 / 03118


Madame,
A l'audience du 23 octobre 2007, en présence de trois de vos assistantes dont Mme Claire EYMIN, vous avez eu en main les extraits FICOBA concernant cinq comptes bancaires au nom de mon fils Julien FORNEY âgé de 24 ans, produit par l'expert AMOUROUX Jean-René. Un pseudo étudiant , présenté comme étant dans le besoin par Mme RAYMOND Janine, qui refuse par un écrit de produire ses comptes, et, cela ne contrarie pas votre jugement !
Pourtant, vous avez entendu Mme RAYMOND répondre : «  il n'y a rien sur ces comptes  ». Cette affirmation montre qu'elle en contrôle l'accès, et, vous n'avez exigé aucune vérification de leurs contenus !
Je vous ai pourtant expliqué que ces comptes, utilisés par la partie adverse, lui ont servi à camoufler un million de francs détournés de la communauté.
En oubliant l'article 40 du CPP, vous avez répondu que cela ne vous concernait pas, et, que cela relevait du pénal !
En lisant votre jugement aberrant, le peuple comprendra que vous êtes soit :

•  Totalement corrompue par le même réseau mafieux CWIKOWSKI
•  Comme certains de vos confrères, engluée et sous influence d'un corporatisme aveugle.

Vous savez qu'en agissant ainsi, vous attribuez tous les revenus locatifs de la communauté à mon ex-épouse fonctionnaire, alors que, je suis au RMI. Vous aussi, vous finalisez ma spoliation en confirmant le faux dans les écrits du juge PELLETIER Robert Marie qui a remis en liberté CWIKOWSKI Bruno, un ancien commissaire de police révoqué, condamné pour faux, qui a revendu pour 600.000 euros à ATER et à des francs-maçons des fichiers personnels détenus par la police , mais, associé aussi de l'amant de mon ex épouse GIRAUD Paul Maurice (un autre ripou) à l'origine de ma spoliation en 1998.

Page 2 /2

De plus, malgré mon opposition, vous avez accepté des pièces adverses remises à l'audience sans que je puisse en vérifier l'exactitude et dont je n'ai toujours pas la copie !

Vous m'informez de la possibilité de faire appel. Je vous en remercie, mais vous savez très probablement que l'avoué POUGNANT Hervé a déjà bloqué la précédente procédure en collaborant avec le bureau d'aide juridictionnelle.

Je préfère donc publier pendant trente ans vos aberrations. Le peuple et vos proches pourront juger vos abus de pouvoir. Je renonce à votre labyrinthe judiciaire que contrôle parfaitement vos semblables et j'utiliserai le recours en révision quand le système judiciaire sera assaini.

Je vous prie d'agréer, Madame, mes salutations.
NB : Vous avez la possibilité de me faire citer en correctionnelle et le peuple jugera de l'effectivité d'un jugement prétendu : « au nom du peuple » Tôt ou tard mon exemple mènera ces dérives devant la justice du peuple, et, non la vôtre.
En copie avec les pièces que vous avez eu en main à :

•  Mme DATI Rachida, Ministre de la Justice RA 1A 005 081 3128 2
•  Conseil Supérieur de la Magistrature , 15 quai Branly, 75007 Paris RA 1A 008 161 1922 4
•  Sur Internet par le lien http://www.trafic-justice.com/sitene11/jafgimeno.htm