Accueil     Juges exemplaires ? 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 ,    
Avocats contre la soumission 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 ,
    Retour à la carte de France de ceux qui dérapent    
  Compétent éliminé    Association muselée    Résistants aux pressions

2016 - Le milieu judiciaire un véritable repère de truands affairistes crapuleux élimine les avocats qui refusent d'être des carpettes ! Le ministre de la justice complice !
Certains mafieux de ce milieu tentent d'éliminer les avocats qui refusent de planter leurs clients - (Voir aussi : Journal Top Alterte - moyen trop coûteux)
Pétition pages : 1 , 2 , 3 , 4 , , Vidéo

SYNDICAT DES AVOCATS CITOYENS
3, rue des victimes du franquisme 93200 SAINT-DENIS
(Association en cours de formation)
s.avocat.citoyen@gmail.com
URGENT

Me, M....
RAR N°

Monsieur Nicolas SARKOZY
Président de la République
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 PARIS

Monsieur le Président,

Depuis votre élection, des réformes ont été entreprises, mais s'agissant de la « Justice », la situation se dégrade jour après jour.

Je souhaite attirer votre attention sur le cas de Me François DANGLEHANT, Avocat inscrit au Barreau de la Seine Saint-Denis qui fait actuellement l'objet d'une « chasse à l'homme » pour l'empêcher d'exercer librement la défense de ses clients (1), alors que votre ami le Premier Président de la cour d'appel de PARIS « couvre » les actions illégales commises au sein de l'Ordre des Avocats de la Seine Saint-Denis (Il).

1 CHASSE A L'HOMME CONTRE Me FRANCOIS DANGLEHANT

Le bâtonnier BARBIER a engagé une procédure disciplinaire à l'encontre de Me François DANGLEHANT reposant sur des motifs grotesques, notamment :

- enregistrement clandestin d'une conversation téléphonique, pure invention ;

- production d'une « lettre officielle dans une procédure, alors qu'une lettre officielle n'est pas couverte par le secret professionnel.

Le bâtonnier `BARBIER a ensuite engagé une procédure de suspension provisoire (article 24 de la loi du 31 décembre 1971) contre Me François DANGLEHANT par citation du 29 avril 2008 (Pièce n ° 1).

1