User-agent: Mediapartners-Google* Disallow: Jean-Guy Cupillard,Alain Carignon et la corruption à Grenoble 38 Isère

Retour à l'accueil  

Retour à l'affaire Cupillard   assermentés  

Extrait de «  LE MONDE DIPLOMATIQUE | avril 1997 | Pages 18 et 19

http://www.monde-diplomatique.fr/1997/04/DESCAMPS/8131

Par Philippe Descamps
Journaliste, coauteur (avec Raymond Avrillier) du Système Carignon, La Découverte, Paris, 1995.

RÉVÉLÉ au plus grand nombre par l’incarcération de l’ancien maire, le système grenoblois apparaît à la fois comme un modèle et une caricature de la corruption " à la française "

Les avantages personnels considérables accordés par la Lyonnaise des eaux et le groupe Merlin (près de 20 millions de francs), en échange du marché de l’eau, ne font qu’illustrer une altération bien plus profonde de la démocratie par l’argent, à Grenoble et en Isère. Les dérives des années 80

M. Richard Cazenave, s’est vu confier la Compagnie de chauffage (une société d’économie mixte), avec pour ambition de créer une filiale commune avec la Générale des eaux. Cette seule fonction lui a permis de bénéficier d’une femme de ménage, d’une voiture avec chauffeur (80 000 kilomètres par an !) et de plus de 1 million de francs de voyages aériens

L’incapacité de la justice grenobloise à faire aboutir un seul dossier sensible avant que les magistrats lyonnais…

….

Le conseil général s’est choisi un président par intérim, le député et maire RPR de Voreppe, M. Michel Hannoun, extérieur au système grenoblois, mais soupçonné par ailleurs d’avoir perçu près de 1 million de francs de salaires fictifs, et convaincu notamment d’avoir attribué un marché de renégociation de dette à son " employeur ". Dans l’attente de son procès, le vice-président chargé des routes, le maire RPR de l’Alpe-d’Huez, M. Jean-Guy Cupillard

….